Sélection de la langue

Recherche

Entrevue avec Artur Wilczynski sur la fierté, la diversité et l’inclusion au sein du Centre de la sécurité des télécommunications

Le Centre de la sécurité des télécommunications (CST) valorise une main-d’œuvre diversifiée et inclusive, laquelle constitue un atout afin d’améliorer et de renforcer sa mission.  
En intégrant diverses visions du monde, expériences et perspectives, nous apportons un nouveau regard aux problèmes existants.

À l’appui du Mois de la Fierté et de la communauté LGBTQ2+, nous avons interviewé Artur Wilczynski, chef adjoint associé du CST pour le renseignement électromagnétique (SIGINT), sous-ministre adjoint et conseiller principal du CST en matière de personnes, d’équité, de diversité et d’inclusion.

M. Wilcznski a eu la générosité de nous faire part de son point de vue sur ce qui fait du CST un organisme solide et agile au sein de la collectivité canadienne de la sécurité et du renseignement, et sur les raisons pour lesquelles la diversité et l’inclusion constituent des valeurs importantes qui contribuent à l’amélioration de notre organisme.

Pourquoi la diversité est-elle importante pour un organisme de sécurité et de renseignement comme le CST?

L’analyse et la perspicacité sont au cœur du renseignement. Une main-d’œuvre diversifiée en matière d’expériences, d’origines et d’identités nous permet de voir une situation sous différents angles. Notre travail est renforcé par des équipes diversifiées, en mesure d’aborder un problème sous de multiples points de vue.

Que les défis soient techniques, analytiques ou interpersonnels, une population d’employés ayant des origines, des études, des expériences de vie et des identités variées peut contribuer à l’élaboration de solutions créatives et agiles.

De plus, une main-d’œuvre diversifiée est intéressante et dynamique. Elle nous offre la possibilité d’en apprendre davantage les uns sur les autres et de nous épanouir en tant qu’équipe.

Que fait le CST pour favoriser l’inclusion dans son milieu de travail?

Nos efforts touchent de nombreuses activités, mais l’inclusion au sein du CST commence par une vision du milieu de travail axée sur les personnes. Cette vision et cet engagement à l’égard de l’équité, de la diversité et de l’inclusion sont soutenus par la haute direction du CST, qui déploie des efforts prodigieux afin de faire tomber les barrières.

Les collègues à tous les échelons du CST sont des leaders remarquables. Ils se livrent ainsi sur leurs expériences personnelles sur le fait d’être Noir au Canada, travaillent ensemble afin de créer des espaces inclusifs pour leurs collègues neurodiversifiés et éliminent activement les obstacles pour les personnes transgenres ou non binaires. Ils œuvrent quotidiennement afin de créer un réel climat d’inclusion.

Nous abordons des sujets difficiles sur de nombreuses tribunes. Nous traitons directement des enjeux liés à la diversité et à l’inclusion dans les forums de clavardage en ligne. Nous utilisons d’autres outils, comme les affiches « Ce n’est pas correct » qui sont installées partout dans notre immeuble, et qui font partie d’une campagne interne de sensibilisation et de conseils pratiques destinés aux employés. Comme d’autres ministères et organismes gouvernementaux, nous disposons de politiques pour lutter contre la discrimination et le harcèlement. Le Programme de consultation et d’orientation du CST permet également de réaliser un travail important pour soutenir les employés à tous les échelons, contribuant ainsi à créer un environnement davantage favorable et inclusif.

Y a-t-il encore du travail à faire?

Oui. Il y a toujours du travail à abattre, car nous continuons de croître et d’évoluer en tant qu’organisme. C’est pourquoi notre chef a créé le Comité des personnes dans le cadre de notre structure de gouvernance interne. Le Comité et le groupe de travail consultatif qui le soutient, ainsi que de nombreux autres groupes d’équité et d’affinité organisés par les employés qui collaborent avec la haute direction et la conseillent, visent à faire du CST un endroit plus inclusif.

Des groupes comme le réseau EmbRACE, le groupe Cybersécurité et renseignement au féminin, ainsi que les communautés neurodiversifiées et LGBTQ2+, ouvrent la voie à la création d’un espace sûr pour discuter et formuler des commentaires, ce qui façonne nos politiques et nos pratiques afin de rendre le CST encore plus inclusif.

Comment avez-vous réussi à maintenir le cap alors que la plupart de vos employés travaillent à domicile?

Un engagement continu envers toute la diversité de notre organisation a été important, peut-être encore davantage pendant la pandémie.

Les outils de communication en ligne ont été essentiels pour nous permettre de participer régulièrement à des discussions et à des forums de discussion virtuels. Nous avons établi des canaux dédiés à la diversité et à l’inclusion, où les employés continuent de se réunir tous les jours pour mener des discussions et des débats, ainsi que de trouver des façons de faire avancer ces enjeux importants.

Par exemple, la communauté LGBTQ2+ du CST et ses alliés ont tenu plusieurs cafés-causeries virtuels qui ont remporté un franc succès.

Comme nous sommes un organisme de renseignement, certains de nos employés ont continué de travailler dans l’édifice Edward-Drake tout au long de la pandémie. Nous avons donc également maintenu les échanges sur nos systèmes classifiés afin de nous assurer que ceux qui devaient travailler sur place demeurent inclus.

Quelles sont les activités auxquelles participe le CST – à l’interne ou à l’externe – dans le cadre du Mois de la Fierté ou liées à la communauté LGBTQ2+?

Ottawa et le CST occupent une position unique. La majeure partie du Canada célèbre le Mois de la Fierté en juin, et bien que le CST reconnaisse le mois de juin comme étant le Mois de la Fierté, toutes les activités au sein de la ville, comme le défilé de la Fierté d’Ottawa, ont lieu en août. Il s’agit là d’une occasion de souligner la première manifestation pour les droits des homosexuels sur la Colline du Parlement, qui a eu lieu le 28 août 1971.

De plus, le CST commémore la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (IDAHOT). Cette année, nous avons organisé une activité d’apprentissage spéciale en collaboration avec Fierté au travail et le Centre canadien pour la diversité des genres et de la sexualité afin de lutter contre la discrimination fondée sur l’identité et l’expression de genre. Nous avons également encouragé tout le personnel à participer à l’initiative « ajoutez vos pronoms ».

Nous travaillons également avec la collectivité canadienne de la sécurité et du renseignement et nos partenaires de la collectivité des cinq pour faire part des expériences et des pratiques visant à favoriser l’inclusion des personnes LGBTQ2+.

Nous n’avons pas pu participer au défilé de la Fierté en tant que membres de la collectivité de la sécurité et du renseignement depuis maintenant deux ans, mais l’an dernier, nous avons peint un « orignal inclusif » aux couleurs de la Fierté. Cette année, nous planifions une randonnée à vélo de la Fierté, et nous rafraîchirons nos passages pour piétons rendant hommage à la Fierté et aux personnes transgenres (comme nous le faisons chaque année), entre autres activités.

Y a-t-il des initiatives spéciales en place pour mettre en valeur la diversité et les pratiques d’inclusion du CST en dehors du Mois de la Fierté?

Des activités éducatives ont lieu tout au long de l’année. Nous avons fait une présentation en collaboration avec les organismes Fierté au travail et le Centre canadien pour la diversité des genres et de la sexualité (CCDGS).

Le CST est également présent au défilé de la Fierté d’Ottawa, qui a lieu chaque année en août (lorsque nous ne sommes pas en pandémie). Nous marchons habituellement avec d’autres membres du gouvernement du Canada, ainsi qu’avec la collectivité de la défense et du renseignement.

J’anime également des cafés-causeries mensuels avec des employés du CST pour discuter de la diversité et de l’inclusion, des activités communautaires et des sujets de la journée.

Pourquoi avons-nous un orignal arc-en-ciel?

Photo d'un orignal arc-en-ciel

C’était une idée géniale de notre chef. Ce fut l’occasion de réunir des collègues qui ont travaillé ensemble pour peindre une icône canadienne aux couleurs de la Fierté symbolisant l’inclusion.

Un orignal est un puissant symbole du Canada. Il se dresse haut et fier.

Il a été peint dans le cadre des activités de la Fierté 2020 et son « habitat naturel » se trouve habituellement au cœur des grands espaces ouverts de l’édifice Edward-Drake. Il est installé à l’extérieur de l’édifice pour que tout le monde puisse le voir en mai, à l’occasion de l’IDAHOT, et il y demeure tout au long de la saison de la Fierté.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :