Sélection de la langue

Recherche

Publication du rapport annuel public du Centre de la sécurité des télécommunications

Communiqué de presse

Ottawa, le 28 juin 2021 — Ottawa (Ontario)

Le Centre de la sécurité des télécommunications (CST) a publié aujourd’hui son rapport annuel public non classifié.

Au cours de la dernière année, le CST s’est vite adapté aux défis de fournir du renseignement étranger vital aux décisionnaires du gouvernement et d’offrir des services essentiels liés à la cybersécurité en temps de pandémie mondiale. Les équipes du CST ont contribué à la gestion de la pandémie de plusieurs façons, que ce soit en permettant au gouvernement de poursuivre ses activités en toute sécurité malgré le travail à distance ou en protégeant le secteur de la santé, la campagne de vaccination et la population canadienne contre les nouvelles cybermenaces liées à la COVID-19.

Pour le CST, il est essentiel d’avoir la confiance de la population canadienne. Certains détails sur son travail et ses méthodes doivent demeurer classifiés, mais le rapport annuel public met en évidence la contribution du CST au Canada et sa collaboration avec des organismes fédéraux, des alliés étrangers et des partenaires de l’industrie de confiance pour assurer la sécurité des Canadiens et des Canadiennes.

Citations

« Le virage virtuel rendu nécessaire par la COVID-19 a placé le mandat du CST au cœur de la gestion de la pandémie au Canada, que ce soit pour aider le gouvernement à mener ses activités en ligne en toute sécurité ou pour protéger le secteur de la santé contre les cybermenaces. Les Canadiens et les Canadiennes sont plus en sécurité grâce au travail du CST. »

L’honorable Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

« La mentalité collective du CST se résume en deux qualités : innovation et travail d’équipe. Comme l’illustre le rapport annuel public, cette combinaison de qualités a été vraiment avantageuse cette année et a permis de soutenir la gestion gouvernementale de la pandémie et de défendre la population canadienne contre des cybermenaces croissantes. Je suis on ne peut plus fière de l’agilité, de la résilience et de la sorcellerie technique dont fait preuve ce groupe extraordinaire. »

Shelly Bruce, chef du CST

Faits en bref

  • Le CST a produit 2 528 rapports de renseignement étranger pour alerter et renseigner les responsables de 28 ministères et organismes du gouvernement du Canada sur les menaces qui pesaient sur le pays.

  • Le Centre canadien pour la cybersécurité du CST a apporté de l’assistance en cybersécurité dans le cadre de 2 206 incidents touchant le gouvernement du Canada ou des partenaires des infrastructures essentielles, dont 85 ciblant le secteur de la santé du Canada.

  • La capacité de défense dynamique du CST bloque régulièrement entre 2 et 7 milliards d’actions malveillantes par jour dirigées contre les réseaux et les systèmes du gouvernement du Canada; ce chiffre peut s’élever à 10 milliards par une journée particulièrement occupée.

  • Les cybercriminels essaient toujours d’escroquer des Canadiens et des Canadiennes en utilisant des adresses de courriel et des sites Web frauduleux ayant l’air d’appartenir au gouvernement du Canada. De février 2020 à mars 2021, le CST a collaboré avec des partenaires commerciaux et étrangers de confiance pour désactiver plus de 7 000 noms de domaine frauduleux liés à la COVID-19.

  • Au cours de la dernière année, le CST a reçu l’autorisation de mener des opérations pour contrer des adversaires étrangers dans le cyberespace.

  • Le CST est un organisme dont les opérations se déroulent en tout temps (24/7) et qui compte un effectif de 3000 personnes.
     

Liens connexes

Personnes-ressources

Restez branché
Suivez le CST sur Twitter

Pour en savoir plus (médias seulement) écrivez à l’adresse suivante :
Relations du CST avec les médias
Media@cse-cst.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :