Cybermenaces contre le processus démocratique du Canada

Conclusion

Dans la présente évaluation, nous avons expliqué comment les principaux aspects du processus démocratique (c.-à-d. les élections, les partis politiques, les politiciens et les médias) sont vulnérables aux cybermenaces et aux opérations d’influence. Nous avons décrit les différents types d’adversaires qui pourraient faire appel à des cybercapacités, et évalué comment les cybermenaces contre le processus démocratique du Canada sont susceptibles d’évoluer.

Généralement, la plupart des cybermenaces dont nous avons discuté peuvent être atténuées grâce à la cybersécurité, à la sécurité physique et aux pratiques exemplaires en matière de continuité des activités. Toutefois, les cybermenaces et les opérations d’influence sont souvent réussies, car elles ne reposent pas uniquement sur les vulnérabilités technologiques, mais exploitent des comportements humains et des habitudes sociales profondément ancrés. Pour défendre le processus démocratique du Canada contre les cybermenaces et les opérations d’influence connexes, il faut se pencher sur les aspects techniques et sociaux du problème.

Lecture complémentaire

Pour en savoir plus sur l’atténuation des cybermenaces, consultez les documents suivants du CST :