Foire aux questions

  1. Quel est le mandat du CST?
  2. Quand le CST a-t-il été établi?
  3. Quel rôle le CST joue-t-il au sein du gouvernement?
  4. De quelle façon le CST conseille-t-il le gouvernement du Canada sur la protection de l'information électronique et des structures d'information?
  5. Qu'est ce que le Centre de formation en sécurité des technologies de l'information du CST?
  6. Quels services en sécurité des technologies de l'information le CST offre-t-il?
  7. Qui sont les clients du CST en ce qui a trait à la sécurité des technologies de l'information?
  8. De quelle façon le CST fournit-il de l'assistance technique et opérationnelle aux organismes chargés de l'application de la loi et de la sécurité?
  9. Quel genre de " communications " le CST recueille-t-il? Le terme " communication " se rapporte-t-il uniquement aux appels téléphoniques? Le courriel constitue-t-il une " communication "?
  10. Quelles mesures de protection sont en place pour s'assurer que les activités du CST respectent la loi ainsi que la vie privée des Canadiens?
  11. Quelle est la nature de la relation qu'entretiennent le CST et le Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS)?
  12. Qui sont les partenaires étrangers du CST? Que partage-t-il avec eux?
  13. Le CST vise-t-il des Canadiens?
  14. Lorsqu'il échange du renseignement avec ses partenaires, le CST garantit-il que le renseignement confidentiel et l'identité des Canadiens sont protégés?
  15. Qu'est-ce que la cryptologie?
  16. Qu'est-ce que le renseignement électromagnétique, ou "SIGINT"?
  17. Comment faire pour poser ma candidature pour un poste au CST?

Autres FAQ :


1. Quel est le mandat du CST?

Le Centre de la sécurité des télécommunications (CST) est l'organisme national de cryptologie du Canada. Comme l'indique la partie V.1 de la Loi sur la défense nationale, le mandat du CST est le suivant :

  1. acquérir et utiliser l'information provenant de l'infrastructure mondiale d'information dans le but de fournir du renseignement étranger, en conformité avec les priorités du gouvernement du Canada en matière de renseignement;
  2. fournir des avis, des conseils et des services pour aider à protéger les renseignements électroniques et les infrastructures d'information importantes pour le gouvernement du Canada;
  3. fournir une assistance technique et opérationnelle aux organismes fédéraux chargés de l'application de la loi et de la sécurité, dans l'exercice des fonctions que la loi leur confère.

2. Quand le CST a-t-il été établi?

Le CST a été créé officiellement en 1946 par décret sous le nom de Direction des télécommunications (Conseil national de recherches). En 1975, la Direction a été rebaptisée le Centre de la sécurité des télécommunications Canada et a été ajoutée au portefeuille de la Défense nationale.

3. Quel rôle le CST joue-t-il au sein du gouvernement?

Le CST fournit du renseignement étranger à de nombreux ministères et organismes du gouvernement, dont les Affaires étrangères Canada, le Service canadien du renseignement de sécurité et le ministère de la Défense nationale. De plus, l'organisme travaille de près avec d'autres ministères du gouvernement, plus particulièrement avec Sécurité publique et Protection civile Canada, le Secrétariat du Conseil du Trésor et Travaux publics et services gouvernementaux Canada, pour veiller à la sécurité des communications du gouvernement du Canada.

4. De quelle façon le CST conseille-t-il le gouvernement du Canada sur la protection de l'information électronique et des structures d'information?

Le CST protège l'information contre les menaces qui évoluent vite et qui ont le potentiel de compromettre la confidentialité, l'intégrité, l'accessibilité, l'usage prévu et la valeur de cette information. Le programme Sécurité des technologies de l'information (Sécurité des TI) du CST fournit en temps opportun au gouvernement du Canada des connaissances crédibles et le leadership technique nécessaire pour orienter la prise de décisions en matière de sécurité des TI.

5. Qu'est ce que le Centre de formation en sécurité des technologies de l'information du CST?

Le Centre de formation en sécurité des technologies de l'information du CST offre aux spécialistes et aux gestionnaires de programmes de sécurité des TI des possibilités d'éducation et de formation pour les aider à comprendre et à gérer les risques. Grâce à ces connaissances, ils améliorent la sécurité des systèmes d'information du Canada.

6. Quels services en sécurité des technologies de l'information le CST offre-t-il?

Les services offerts par le programme de Sécurité des TI du CST comprennent les suivants :

  • Analyse des menaces et des vulnérabilités
  • Prédiction, prévention et réaction liées aux incidents de cybersécurité
  • Architecture et ingénierie en matière de sécurité des TI
  • Certification et accréditation
  • Programme avec l'industrie pour l'assurance de la sécurité des technologies de l'information
  • Programme de formation et de sensibilisation
  • Soutien à l'élaboration de politiques et de normes en sécurité des TI

7. Qui sont les clients du CST en ce qui a trait à la sécurité des technologies de l'information?

Parmi les principaux clients du CST dans ce domaine, il y a des membres de la collectivité de la sécurité et du renseignement du Canada, de même que des organismes fédéraux chargés de l'application de la loi et de la défense nationale tels que le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), le ministère de la Défense nationale (MDN), Affaires étrangères et Commerce international Canada (MAECI), l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), le Bureau du Conseil privé (BCP), Sécurité publique Canada (SP), la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT).

8. De quelle façon le CST fournit-il de l'assistance technique et opérationnelle aux organismes chargés de l'application de la loi et de la sécurité?

La compréhension spécialisée que possède le CST de l'infrastructure mondiale d'information est une ressource utile aux organismes chargés de l'application de la loi et du renseignement de sécurité dans l'exercice des fonctions que la loi leur confère.

Le CST pourrait, par exemple, contribuer au déchiffrement de communications que ces organismes ont acquises en vertu de leurs propres pouvoirs. Il pourrait également prodiguer des conseils et de la formation et, dans certains cas, mettre son équipement à leur disposition.

9. Quel genre de "communications" le CST recueille-t-il? Le terme "communication" se rapporte-t-il uniquement aux appels téléphoniques? Le courriel constitue-t-il une "communication"?

Le CST recueille des signaux de communications étrangers. Pour les fins du CST, une communication est toute information provenant de l'infrastructure mondiale d'information, dont les rayonnements électroniques, les systèmes de communication, les systèmes et les réseaux de technologie de l'information ainsi que les données ou l'information technique sur ou liée à ces systèmes. Le courriel, par conséquent, est traité comme une "communication".

10. Quelles mesures de protection sont en place pour s'assurer que les activités du CST respectent la loi ainsi que la vie privée des Canadiens?

Le CST bénéficie des services d'un avocat détaché du ministère de la Justice qui le conseille sur la nature légale des opérations proposées avant qu'elles ne soient mises en ouvre.

De plus, le commissaire du CST examine les activités de l'organisme de façon indépendante pour s'assurer qu'elles sont conformes à la loi. Il met ses conclusions dans un rapport annuel qu'il rend public et dépose au Parlement. Par ailleurs, le CST est tenu de se conformer aux lois par des mécanismes de protection établis par des lois telles que la Charte des droits et libertés, la Loi sur les droits de la personne, la Loi sur la protection des renseignements personnels et le Code criminel.

Tout comme d'autres organismes gouvernementaux, le CST fait l'objet d'examens périodiques du vérificateur général, du commissaire à la protection de la vie privée et du commissaire à l'information.

11. Quelle est la nature de la relation qu'entretiennent le CST et le Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS)?

Le CST fournit du renseignement étranger de même que de l'assistance technique et opérationnelle au SCRS. Depuis le 11 septembre 2001, les deux organismes collaborent plus intensivement tout en étant cohérent avec leur mandat respectif, et ce notamment dans le domaine de l'antiterrorisme.

12. Qui sont les partenaires étrangers du CST? Que partage-t-il avec eux?

Le CST entretient des relations étroites avec des organismes des États-Unis (National Security Agency), de la Grande-Bretagne (Government Communications Headquarters), de l'Australie (Australian Signals Directorate) et de la Nouvelle-Zélande (Government Communications Security Bureau). Ces organismes coopèrent de diverses façons, par exemple en échangeant du renseignement, en protégeant l'information et en faisant de la recherche et du développement.

13. Le CST vise-t-il des Canadiens?

Non. Le mandat du CST consiste à acquérir des renseignements électromagnétiques étrangers et à protéger les systèmes et les réseaux informatiques du gouvernement du Canada de tout méfait, de toute utilisation non autorisée ou de toute perturbation de leur fonctionnement. Lorsqu'il remplit l'un ou l'autre de ces mandats, le CST ne vise pas des Canadiens, des Canadiens à l'étranger ou toute personne au Canada. En fait, la loi interdit au CST de viser des Canadiens, peu importe où ils se trouvent, ou quiconque au Canada.

14. Lorsqu'il échange du renseignement avec ses partenaires, le CST garantit-il que le renseignement confidentiel et l'identité des Canadiens sont protégés?

Les lois régissant le CST lui incombent de mettre en place des mesures rigoureuses pour protéger la vie privée des Canadiens. Ces mesures s'appliquent également au partage de renseignements avec les alliés. De plus, le CST augmente continuellement la précision de ses activités pour s'assurer d'obtenir ou de recueillir uniquement l'information voulue. D'ailleurs, le commissaire du CST examine ces activités.

15. Qu'est-ce que la cryptologie?

La cryptographie est la science qui consiste à créer de tels systèmes de chiffrement. La cryptanalyse est la science complémentaire qui consiste à déterminer certaines propriétés de ces systèmes dans le but de reconstituer le texte en clair, souvent en l'absence des paramètres qui sont nécessaires pour le déchiffrement. La cryptologie englobe la cryptographie et la cryptanalyse.

16. Qu'est-ce que le renseignement électromagnétique, ou "SIGINT"?

Le mot « SIGINT » se rapporte aux renseignements électromagnétiques - les rayonnements électroniques étrangers recueillis par le CST. Le SIGINT est employé pour produire les rapports de renseignement nécessaires pour répondre aux besoins du gouvernement du Canada.

La réussite du processus SIGINT est fondée sur la compréhension du CST des principales technologies utilisées dans l'infrastructure mondiale d'information.

17. Comment faire pour poser ma candidature pour un poste au CST?

Pour des renseignements sur les possibilités d'emploi au CST ou si vous désirez poser votre candidature pour un poste, visitez la section Carrières de ce site Web.